Les Newsletters AP

Bourb 1Bourb 2Bourb 3Bourb 4Bourb 5Bourb 6Bourb 7Bourb 8Bourb 9

 

 

 

 

 

LIBRAIRIE

 

CLIQUER SUR LES VIGNETTES POUR LIRE

LES 4èmes DE COUVERTURE

 

NIII Perrin

 

Les bourbakis 1

 

La Crimée

LE livre de référence sur le scond empire Vu de la suisse l'aventure Bourbaki dans le détail Comprendre l'histoire d'hier et d'aujourd'hui
Acheter Acheter Acheter

GALERIE DE BOURBAKI

Cliquer sur les vignettes pour les agrandir

 

CONSTANTIN BOURBAKI ET L'INDÉPENDANCE GRECQUE
Céphalonie

 ¤ Constantin Denis Bourbaki futur père de Charles Denis Bourbaki  est né en 1787 à Céphalonie. Farouche combattant, il s’illustre sur tous les champs de batailles – en Italie, en Espagne, et à la bataille d’Orthez. il devint colonel d’infanterie au fil des combats, resta fidèle à Napoléon Bonaparte, et le suivit après l’île d’Elbe jusqu’à la défaite. en 1826 rejoint les insurgés grecs. Il est capturé et décapité par les Turcs, le 8 février 1827 après sa défaite à la bataille de Kamatero.

Village sur l'île de Céphalonie

 Flecha roja 1 La famille Bourbaki

 

Epanastasi

 ¤ 1821. Des grecs du Péloponèse réunis à la Sainte Laure Aghia Lavra prêtent serment de se libérer de l'occupation de l'empire Ottoman. C'est le début de la guerre d'indépendance

“Le Serment à Aghia Lavra“, peinture de Theodoros P. Vryzakis, 1865.

 

Louis Dupré.  Le porte étendar de la rébellion grecque à Salona le jour de Pâques 1821

 

Benjamin constant the entry of mahomet ii into constantinople 1876

¤ L'époque romantique inventa  le philhellénisme qui finit par emporter les gouvernements attentistes lors de la guerre d'indépendance de la Grèce. La France, l'Italie, l'Allemagne, L'Angleterre (Byron), la Pologne et les États Unis soutinrent les grecs dans leur entreprise.

“ Nikolacki Mitropolos arborant l'étendard de la Croix à Salona, le jour de Pâques 1821“ litho de Louis Dupré

• “ L'entrée de Mehmet Ali dans Constantinople “ par
Jean-Joseph Benjamin-Constant 1876.

À lire ce document Flecha roja 1  Lire en ligne.   Flecha roja 1 Télécharger .pdf  les similitudes avec le retentissement en Europe de l'actuelle guerre en Ukraine sont frappantes.

 

Eugène Delacroix. le massacre de scio

Lipparini . Mort de Botzaris

 ¤ A partir de 1824, des comités philhellènes se constituent en France afin de soutenir les revendications du peuple grec considéré comme l’héritier de la Grèce antique

“ Les massacres de Scio“ par Eugène Delacroix,

• “ La morte di Marco Botzaris“ par Ludovico Lipparini vers 1841

Flecha roja 1  L'engouement européen   Flecha roja 1 Tous les détails

CHARLES DENIS BOURBAKI ET LE SECOND EMPIRE

Napoléon III par Jean Hippolyte Flandrin

 

¤  Charles Louis Napoléon Bonaparte (1808 - 1873)  On distingue deux moments à l’intérieur du Second Empire: l’Empire autoritaire (1851-1860) et l’Empire libéral (1860-1870), où l’opposition républicaine reçut des droits, où la presse fut plus libre et où le Parlement vit son influence quelque peu augmenter.quelque peu augmenter. Le règne de Napoléon III contribua grandement à l’essor économique et industriel de la France,

Portrait de Napoléon III par Hyppolite Flandrin en 1861 

 

Général Bourbaki par Louis Guedy

¤ Fils de Constantin Bourbaki, Charles Denis Sauter Bourbaki est né à Pau le 22 avril 1816 et mort à Cambo les bains le 22 septembre 1897.  il se distingua dans l'armée d'Afrique et notamment dans la guerre de Crimée. Nommé général, il sert brièvement lors de la guerre franco-allemande dans l'armée du Nord en cours de constitution avant de prendre le commandement de l'armée de l'Est.

Portrait par Louis Guedy en 1880

 

Mme Lebreton Bourbaki

¤ Sa sœur Adélaïde Charlotte Joséphe Sauter Bourbaki née en 1819 devint lectrice de l'impératrice Eugénie après avoir épousé Charles Exupere Le Breton.

Elle, s'était, volontairement plongée dans cet oubli profond qui est l'apanage de la fidélité aux vaincus. Après les désastres de 1870, elle avait accompagné l'impératrice en Angleterre et depuis ne l'avait plus quittée.

Photos de Mme Lebreton-Bourbaki

Nicolas Ier par Egor Botman 1856

Allégorie de l'expansion russe

¤ De 1853 à 1856, l’Empire russe affronte la coalition formée par la France, la Grande-Bretagne et l’Empire ottoman. En cause : les exigences politico-religieuses du tsar Nicolas Ier. Premier conflit de la modernité, la guerre de Crimée préfigure les tensions à venir dans la zone de la mer Noire.

• ¨Portrait de Nicolas Ier par Egor Ivanovitch Botman en 1856

Allégorie de l'expansion russe par Auguste Raffet au moment de l'insurrection polonaise de 1830.

 

Zouave et officiers en Crimée.1855La bataille de l'Alma en 1854Zouave de l'AlmaHorace Vernet. La prise de Malakoff

¤ Le corps des zouaves est créé lors de la conquête de l'Algérie par l'incorporation de soldats de la régence d'Alger.  La guerre de Crimée (1853-1856) est la première campagne des zouaves en dehors de l'Algérie. Bourbaki est à la bataille de l’Alma avec les zouaves. Il est promu général de brigade et participe à la bataille d’Inkermann, au siège de Sébastopol et à l’attaque de Malakoff. En Crimée, à la bataille de l'Alma, le 3e régiment de zouaves prend par surprise les Russes en gravissant des escarpements rocheux, en s'emparant de leur artillerie puis en la retournant contre eux. Cette action participe grandement à faire tourner la bataille en faveur des alliés.

Zouave et officiers pendant la guerre de Crimée

 “ Bataille de l'Alma“ par Hippolyte Bellangé

Le zouave du pont de l'Alma à Paris par le sculpteur Georges Diebolt en 1856. Flecha roja 1 Tenues de zouaves

“La prise de Malakoff par Horace Vernet. Assaut final du siège de Sébastopol, le 8 septembre 1855, par  le 1er régiment de zouaves conduit par le Maréchal Mac Mahon

 

Frederick Richard Say .Guillaume Ier prince de Prusse, futur roi de Prusse, et empereur d'Allemagne

 

Bismarck, Roon, Moltke

 

Alphonse Marie Adolphe de Neuville. “les dernières cartouches“ 1873

Reddition de Napoléon III

¤ Les causes de la guerre de 1870 reposent sur un coup politique du chancelier Bismarck. C'est la question de la succession à la Couronne d'Espagne, en 1868, qui déclenche l'exaspération de l'Empereur Napoléon III envers la Prusse. En suggérant la candidature du prince Léopold de Hohenzollern-Sigmaringen, cousin du roi Guillaume 1er de Prusse, à la tête du Royaume d'Espagne, le chancelier Otto Von Bismarck entend soumettre la France à une situation d'encerclement. En effet, renforcé par sa victoire contre l'Autriche à Sadowa en 1866, Bismarck entreprend de fédérer les états de l'Allemagne du Nord autour de la Prusse.

Guillaume Ier Prince de Prusse , futur roi puis Empereur d'Allemagne . Portrait par Frederick Richard Say

• Otto von Bismarck, Premier ministre prussien, avec le ministre de la guerre Albrecht von Roon et le chef d'état-major Helmuth von Moltke, 1861.

• “Les dernières cartouches“ par Alphons Marie Adolphe de Neuville 1873

• 2 septembre 1870. “ Napoléon III remettant son épée à Guillaume Ier, au château de Bellevue“. Gravure américaine anonyme de 1871.

Flecha roja 1 Détails-anecdotes

LE GÉNÉRAL BOURBAKI ET LA 3 ème RÉPUBLIQUE

 

Leon Gambetta par Bonnat

Proclamation de la IIIe république

¤ 4 septembre 1870: « Le peuple a devancé la Chambre qui hésitait. Pour sauver la Patrie en danger, il a demandé la République : elle est proclamée, et cette révolution est faite au nom du droit et du salut public. " Citoyens, veillez sur la cité qui vous est confiée ; demain, vous serez avec l’armée des vengeurs de la Patrie. » Ainsi Léon Gambetta proclame-t-il la IIIe République devant la foule assemblée place de l’Hôtel de Ville, à Paris.

• Léon Gambetta, portrait par Léon Bonnat en 1875

• “La foule devant le Corps législatif au matin du 4 septembre“ par Jacques Guiaud, 1870

 

 

 

Bataille de Villersexel

 

 

 

Bataille de la Lizaine

 

¤ 9 janvier 1871. La bataille de Villersexel est la seule victoire française de la guerre de 70. Elle oppose des éléments de l'armée de l'Est sous la direction du général Bourbaki aux troupes prussiennes commandées par le général von Werder. Elle se termine par une victoire française, restée sans lendemain. Enlisée à Villersexel dans des problèmes de ravitaillement de toutes sortes, l'armée de l'Est est incapable de poursuivre rapidement son adversaire. Mettant à profit cette inaction, les troupes prussiennes prennent pied sur la rive gauche de la Lizaine. Cette rivière forme un obstacle naturel. De plus, le remblai de la ligne de chemin de fer qui suit la Lizaine offre un abri inopiné pour les Prussiens.

• La bataille de Villersexel, par Alphonse de Neuville.

• Bataille de la Lizaine .16 janvier 1871. Anonyme

Proclamation de l'empire allemand dans la galerie des glaces du château de Versailles en 1871 18 januar 1871 3 fassung 1885

¤ 18 janvier 1871: Proclamation du roi de Prusse Guillaume Ier comme empereur d'Allemagne dans la galerie des glaces du château de Versailles,  par Anton von Werner.

General Clinchant

Armée de Bourbaki à la frontière suisse

Bourbaki - Titel

Panorama Bourbaki. Lucerne

¤ Le 26 janvier 1871, Bourbaki délègue ses fonctions au général Clinchant et dans la nuit se tire une balle dans la tête. Mais la balle ricoche contre son crâne et, bien que grièvement blessé, il est sauvé. Après la signature par Clinchant de la convention des Verrières, l'armée de l'Est passe en Suisse où elle est désarmée puis internée dans les divers cantons de la Confédération

L'arrivée de l'armée de l'Est à Verrières. Détail du panorama peint par Édouard Castres.

Soldats de l’armée Bourbaki soignés par des membres de la Croix-Rouge. Cliché pris en 1871 par Auguste Bauernheinz.

• Le panorama Bourbaki à Lucerne. Flecha roja 1 Détails

 Flecha roja 1 La mémoire suisse

Armistice du 15 02 71

¤ 15 février 71, Armistice

La scène est dramatique. A gauche, le prince de Bismarck, impérieux, pose ses conditions aux deux membre du gouvernement français. Il a posé son casque à pointe sur un meuble. Appuyé à la table, Jules Favre le regarde effaré. Quant à Thiers, il est effondré dans son fauteuil.

• Lithographie de Carl Ernst Ludwig Wagner

Franck. Colonne Vendôme 1871

¤ 18 mars 1871. La Commune de Paris est la plus importante des communes insurrectionnelles de France, qui dura 72 jours, jusqu'à la « Semaine sanglante » du 21 au 28 mai 1871. Cette insurrection, faisant suite aux communes de Lyon et de Marseille, refusa de reconnaître le gouvernement issu de l'Assemblée nationale constituante, qui venait d'être élue au suffrage universel

• Destruction de la colonne Vendôme par les insurgés  le 16 mai 1871. Photo de François-Marie Franck

Traité de Francfort 1871

¤ 10 mai 71.  traité de Paix à Francfort

• Jules Favre, Bismarck et autres délégués discutant les clauses du traité à l’hôtel Zum Schwan. Gravure sur bois, Illustrirte Zeitung, 3 juin 1871.