Les Newsletters AP

Nl41 1Nl41 2Nl41 3Nl41 4Nl41 5Nl41 6

 

 

 

 

 

LIBRAIRIE

 

V lib 1

 

Quand la poésie flirte avec la politique et l'économie

 

V 24hUne analyse psychologique qui séduisit Freud

 

V le joueurDe la pernicieuse influence de la rationnalité

 

V sz monde d' hierLa transformation d'une société vue de l'intérieur

CLIQUER SUR LES VIGNETTES POUR LIRE LES 4èmes DE COUVERTURE

Acheter

Acheter

Acheter

Acheter

GALERIE DE STEFAN ZWEIG

Cliquer sur les vignettes pour les agrandir

 

 

 

Moritz et Ida Zweig

¤  Stefan Zweig est né le 28 novembre 1881 à Vienne, en Autriche. Fils d'un riche industriel israélite, il put mener ses études en toute liberté, n'écoutant que son goût qui l'inclinait à la fois vers la littérature, la philosophie et l'histoire.

• Les parents Ida et Moritz Zweig

Stefan 5 ans et Alfred 7 ans

¤  Stefan Zweig a vécu ses jeunes années dans une Europe insouciante et conventionnelle, à l’apogée de sa richesse et de sa puissance.Sa jeunesse a eu pour cadre une époque de stabilité et de liberté d’esprit. Cet « âge d’or de sécurité » va s’effondrer avec les deux guerres mondiales.

• Les frères Zweig , Stefan 5 ans, Alfred 7 ans.

Stefan Zweig  et son frère.1900

¤ Il fit ses études à Vienne et, à 23 ans, fut reçu docteur en philosophie. Il fit ses débuts avec de jolis poèmes où dominait l'influence de Hofmannsthal et de Rilke, dont il parle longuement dans son autobiographie, "Le Monde d'Hier". Parmi ceux-ci, notons "Cordes d'argent"(1900) et "Les Guirlandes Précoces"(1907).

Stefan et son frère en 1900

Maison de Stefan Zweig à Vienne

¤  Il élit domicile dans cette maison en 1907, il a 26 ans, et il y restera jusqu'en 1919. Pendant cette période Il vécut à Rome, à Florence, en Provence, en Espagne, en Afrique. Zweig visita l'Angleterre, parcourut les Etats-Unis, le Canada, Cuba, le Mexique. Il passa un an aux Indes. Ce qui ne l'empêchait pas de poursuivre ses travaux littéraires.

• Maison de Stefan Zweig à Vienne

Saudades de Napoles by Bertha Worms 1895

¤   Zweig est fasciné par "l'intérieur“ des êtres et en cela il se révèle imprégné du romantisme allemand tel que l'avait initié Goethe avec “les souffrances du jeune Werther“. C'est donc sans surprise que dès 1908 il entame une correspondance qui durera 30 ans avec Freud, grand observateur de la psyché humaine.

• “ Nostalgie de Naples “ de Bertha Worms. 1895. Le personnage est émigré au Brésil

Theo van Rysselberghe . Portrait d' Émile Verhaeren. 1915

 

Theo van Rysselberghe. Émile Verhaeren faisant la lecture

¤ En 1910 il écrit la biographie d'Émile Verhaeren, poète belge alors méconnu, qu'il contribuera à faire connaître. Verhaeren décèdera 6 ans plus tard.

• Theo van Rysselberghe.

- Portrait d' Émile Verhaeren. 1915

- Émile Verhaeren faisant la lecture. 1903

Flecha roja 1 Commentaires sur ce tableau

Dante Gabriel Rossetti. Rêve de jour

¤ Le 28 Juin 1914, se termine « l’enfance de l’Europe », selon la formule de Stefan Zweig. Il écrit : « Alors, le 28 Juin 1914, retentit à Sarajevo ce coup de feu qui, en une seconde, fit voler en mille éclats, comme un vase de terre creux, ce monde de la sécurité et de la raison créatrice dans lequel nous avions été élevés, dans lequel nous avions grandi, et où nous nous sentions chez nous ».

• “Rêve de jour “ de Dante Gabriel Rossetti. 1880

Zweig family house 1936

 

Friderike von Winternitz

¤ 1919. L'écrivain quitte Vienne pour Salzbourg où il s'installe avec Friderike von Winternitz, sa maîtresse, qu'il épouse un an plus tard.  il écrivit là beaucoup de ses nouvelles les plus célèbres, telles "Vingt-quatre heures de la vie d'une femme", "Amok", "La Confusion des Sentiments", "La Peur"...

• Le « Paschinger Schlössl » petit château de Zweig à Salzbourg.

• Portrait de Friderike von Winternitz

Nostalgie Heinrich Vogeler.1900

¤  Le passéisme dont fait preuve Zweig, est une attitude empreinte de nostalgie, d'attachement aux mœurs et aux valeurs du passé, voire de repli sur celles-ci. Les nombreuses biographies qu'il rédigera témoignent clairement de cet attachement.

• Nostalgie. Tableau de Heinrich Vogeler.1900

Zweig et son éditeur américain Ben Huebsch vers 1930

¤ en 1930 il est devenu un écrivain mondialement connu. En moins de dix ans, Zweig, qui naguère n'avait considéré le travail "que comme un simple rayon de la vie, comme quelque chose de secondaire", publiait une dizaine de nouvelles  autant d'essais écrits en une langue puissante sur Dostoïevski, Tolstoï, Nietzsche, Freud

• Stefan Zweig et son éditeur américain, Ben Huebsch, vers 1930.

Flecha roja 1 Tous les livres de Stefan Zweig

Grasset - Zweig

¤ En 1932 Stefan Zweig est à Paris. fasciné par les mystérieuses réserves d'or de la Banque de France qui sont parmi les plus importantes au monde. Mobilisant toutes ses relations, il obtient le privilège de pouvoir les visiter. Il découvre ainsi la Souterraine qui venait d'être achevée quelques années plus tôt.

• La  lettre de son éditeur Grasset au gouverneur de la banque de France.

Flecha roja 1 Découvrez "La Souterraine “ en vidéo. IMPRESSIONNANT !

Accès de la Souterraine

¤ Zweig raconte sa visite à “ la Souterraine “ :

...L'entrée nous est désignée par une porte large et massive, mais que ses charnières huilées rendent si maniable qu'il suffirait d'un doigt d'enfant pour la faire pivoter. La porte blindée, de l'épaisseur d'un homme, est constituée d'une seule pièce d'acier brillant. Ne fallait-il pas s'y attendre ? ...“

• Porte d'accès de la réserve

Flecha roja 1 De l'or aux œuvres d'art, l'extraordinaire patrimoine de la BdF.

720 piliers

¤ “...Et tout à coup, nous voila devant une salle immense. Une salle où tiendrait une église, un théâtre, dont le plafond est supporté par des centaines de colonnes de ciment trapues, une véritable forêt de colonnes de pierre, qui rappelle la mosquée de Cordoue ou le temple indien de Madras sculpté dans le rocher...“

• La salle aux 720 piliers.

BdF

¤ ...Nous avons enfin atteint le cœur de notre monde économique, l'épicentre des ondes invisibles qui ébranlent les marchés, les Bourses, les banques; toucher à ce mur de métal froid, c'est ainsi toucher l'axe autour duquel tourne notre monde contemporain...

• Une cellule au fond d'un dédale de couloirs

Flecha roja 1 Petite histoire de l'or en France

Nicolas Poussin.  L' adoration du veau d' or

¤ L’or est le roi des métaux précieux. Sa beauté, et surtout sa résistance face à l’usure du temps, ont fait de lui une matière première idéale. Il nourrit et accompagne tous les mythes de l’humanité : chez les Incas, il est le symbole du soleil ; chez les Anciens Égyptiens, l’or est la « chair » des dieux.

• Nicolas Poussin. “ Le veau d'or “ 1633

Flecha roja 1 L'or dans l'art

Zweig et Roth à  Ostend en 1936

¤ Quand Hitler arrive au pouvoir en 1933, Joseph Roth, ami de Zweig, lui écrit: “ Mises à part les catastrophes privées - notre existence matérielle et littéraire est détruite - tout cela mène à une nouvelle guerre. Je ne donne plus cher de notre peau. On a réussi à laisser gouverner la barbarie. Ne vous faites aucune illusion. C'est l'enfer qui gouverne.»

• Photographiés par Lotte Altmann Zweig et Roth à Ostende en 1936

Wilhelm Gause. Hofball in Wien

¤ Ce tableau de Wilhelm Gause,“ Un bal à la cour de Vienne“ (1904) illustre parfaitement le monde qu'aimait Zweig. Il voyait avec désespoir revenir les mêmes forces brutales et destructrices que lors de la 1ère Guerre Mondiale, sous la forme, pire encore, du nazisme.

isCharlotte Altmannait

¤ De 1934 à 1937 il est  en exil à Londres. il embauche une nouvelle secrétaire Charlotte (dite Lotte) Altmann. Il partagera rapidement sa vie et l'épousera en 1939. Mais depuis l'abandon de sa demeure salzbourgeoise son âme inquiète ne lui laissait plus de repos. Il parcourt de nouveau l'Amérique du Nord, se rend au Brésil, fait de courts séjours en France, en Autriche,...

• Portrait de Charlotte Altmann.

Stefan Zweig et Lotte Altmann en 1937 au Brésil

¤ En 1940 ils s'exilent au Brésil que Stefan avait découvert quelques temps auparavant. Le pays et sa population, dans une phase de construction, le fascinent. Il publie en 1941 “Brésil. Terre d'avenir“. Le couple s'installe à Pétropolis la ville d'été des empereurs du Brésil à 64 kilomètres au nord de Rio de Janeiro

• Stefan et Lotte au Brésil en 1937

Flecha roja 1 Stefan Zweig et la guerre

Dernière lettre de Stefan Zweig

¤ Le 22 février 1942 il se suicide avec son épouse. Laissant un court message à la postérité. Le suicide de Zweig sonna comme une déflagration dans le monde intellectuel et littéraire.

• Déclaration de Stefan Zweig accompagnant son suicide

John Everett Millais. Ophelia

¤  L’avant-veille de leur suicide, Stefan écrit à son beau-frère, le frère de Lotte : « nous avons décidé, unis dans notre amour, de ne pas nous quitter. » Le même jour, Lotte écrit à sa belle-sœur : « Croyez-moi, c’est mieux ainsi. ».

• John Everett Millais “Ophélie“ 1852